Foire aux questions


1. Pourquoi devrais-je soumettre mon bébé à un dépistage?

Il est très important de vérifier si votre bébé souffre d’une perte auditive. Non détectée, celle-ci pourrait retarder l’apprentissage de la parole, ce qui peut entraîner des troubles comportementaux et émotifs, ainsi que des problèmes scolaires plus tard.

Plus la perte auditive est identifiée tôt, mieux c’est. Plusieurs services peuvent aider l’enfant ayant des troubles auditifs. Avec un dépistage hâtif, il bénéficiera immédiatement de l’aide dont il a besoin, ce qui lui permettra de développer ses compétences langagières comme les autres enfants.

« Chaque année, en Ontario, environ quatre bébés sur mille naissent sourds ou malentendants, ou encore développeront une perte auditive progressive en bas âge. La plupart des enfants sourds ou malentendants dont on identifie rapidement la perte auditive et qui reçoivent une aide adéquate pourront développer leurs compétences langagières comme les autres enfants. »



2. Comment puis-je faire passer un dépistage à mon bébé?

Tous les centres des naissances et sage-femme des régions de Brant, Haldimand-Norfolk, Hamilton et Niagara font passer le test de dépistage de troubles auditifs aux nouveau-nés.

Un test de suivi supplémentaire est offert dans les cliniques communautaires de Brantford, Caledonia, Dunnville, Fort Erie, Grimsby, Hamilton, Langton, Niagara Falls, Simcoe, Stoney Creek, St. Catharines et Welland.



3. Comment évalue-t-on l’ouïe de mon enfant?

Le dépistage auditif fait appel à deux appareils :

DPOAEÉmissions otoacoustiques par produit de distorsion (EOAPD)

(Ce test est administré habituellement à la pouponnière de l’hôpital ou au bureau de la sage-femme.)

On insère une petite sonde dans l’oreille du bébé qui dort ou qui est calme. Celle-ci émet des sons doux; on mesure la réponse de l’oreille à ceux-ci. Le dépistage se fait en quelques minutes et les résultats sont produits instantanément. Si le test est réussi, c’est que la cochlée du bébé répond aux sons. Si le cas est référé, c’est qu’aucune réponse de la cochlée n’est détectée et qu’un examen plus approfondi est requis.

 

Potentiel évoqué auditif du tronc cérébral (PEATC)AABR

(Ce test est administré habituellement à l’unité néonatale de soins intensifs ou, si le bébé n’a pas passé d’EOAPD, à la clinique communautaire.)

Une sonde placée dans l’oreille de bébé émet de sons. Des électrodes fixées sur le front et derrière les oreilles de bébé mesurent la réaction du cerveau à ces sons. Un ordinateur interprète ces réactions. Si le test est réussi, c’est que le système auditif de bébé (jusqu’au tronc cérébral) réagit à ce que perçoit l’oreille. Si le cas est référé, c’est qu’il faut examiner l’ouïe de bébé plus exhaustivement.



4. Où puis-je aller pour un dépistage?

Les dépistages néonataux des troubles auditifs sont offerts à plusieurs endroits, souvent dans les centres de développement de la petite enfance de l’Ontario et les programmes de rééducation de la parole et du langage pour les enfants d’âge préscolaire. Pour connaître l’endroit le plus près de chez vous, composez :

  • région de Hamilton : 905-385-7927 poste 227;
  • région de Brant : 519-759-1236;
  • région de Haldimand-Norfolk : 519-426-6170 poste 3451;
  • région de Niagara : 905-688-1890 poste 150.



5. Le test de dépistage fera-t-il souffrir mon bébé?

Le test de dépistage est simple, rapide et sécuritaire. Pour la première étape du dépistage (EOAPD), qui se tient normalement à l’hôpital, avant que bébé reçoive son congé, on insère un tout petit écouteur dans son oreille pour lui faire entendre des sons doux. On mesure ensuite la réaction de l’oreille. Votre bébé n’a pas à réagir.

Pour la deuxième étape du test (PEATC), qui se déroule habituellement à l’unité néonatale des soins intensifs ou dans une clinique communautaire, on nettoie le front et l’arrière des oreilles de bébé avec un coton imbibé d’alcool. Puis, on pose trois électrodes autoadhérentes à ces endroits. On insère dans son oreille un petit écouteur qui émet de doux cliquetis. Un ordinateur portable enregistre la réaction du cerveau aux sons.



6. Comment préparer mon bébé au test de dépistage?

Le test ne prend que quelques minutes. Il est plus facile à faire si bébé dort.

Si possible, laissez bébé dans son siège de transport pour le test et nourrissez-le juste avant de vous présenter au rendez-vous. N’appliquez pas de crème, huile ou lotion sur son front ou derrière ses oreilles. Apportez des couches, une tétine et du lait (maternel ou maternisé). La carte d’assurance-maladie n’est pas requise.



7. Mon médecin de famille peut-il administrer le test de dépistage?

NON. Le programme de dépistage néonatal des troubles auditifs dispose de dépisteurs spécialement formés pour administrer le test.

Si l’enfant a besoin de services audiologiques, le programme dispose d’audiologistes spécialement formés, possédant de l’expérience avec les bébés et les enfants et capables d’appliquer le protocole de test du programme.



8. Mon bébé a échoué au test administré à l’hôpital ou par la sage-femme, à une ou aux deux oreilles. Que dois-je faire?

Le fait que votre bébé ait échoué au test de l’hôpital ou de la sage-femme, à une ou aux deux oreilles, ne signifie pas qu’il est sourd ou malentendant. Par contre, cela signifie qu’un autre test, à l’aide d’un appareil PEATC, est nécessaire. Votre programme de dépistage local vous contactera pour prendre rendez-vous. Si on ne vous a pas contacté après trois semaines, renseignez-vous au:

  • 905-385-7927 poste 227 ou au
  • 1-866-826-4327



9. Mon bébé a échoué au second test (PEATC). Que dois-je faire?

Le fait que votre bébé ait échoué au test PEATC à la clinique communautaire ne signifie pas qu’il est sourd ou malentendant. D’autres facteurs peuvent expliquer ce résultat. Par contre, il est crucial de donner suite au test pour déterminer l’acuité auditive de l’enfant. Votre bébé devra subir un examen audiologique complet à l’âge (corrigé) de 2 mois. Cet examen doit être fait par un audiologiste spécialement formé, au département d’audiologie du site Chedoke de l’Hôpital pour enfants McMaster, à Hamilton. Le programme de dépistage néonatal des troubles auditifs soumettra automatiquement le dossier de votre enfant. Le département d’audiologie vous téléphonera donc pour prendre rendez-vous.

Le test est sans douleur, mais il est plus long. Le rendez-vous dure habituellement 2 heures et votre bébé devra dormir pendant une partie de l’examen. Pour que le test puisse se dérouler dans les meilleures conditions possible, il est préférable de suivre les consignes ci-dessous. Les bébés étant imprévisibles par nature, d’autres rendez-vous pourraient être requis pour terminer le test.

Ce test ressemble à celui de la clinique communautaire, avec l’appareil PEATC, mais il est plus complexe et nécessite une quatrième électrode, placée sur la tête de bébé. Vous resterez avec bébé tout au long du test.

Voici quelques consignes pour préparer votre bébé à son examen audiologique :

  • À votre arrivée, bébé devrait être éveillé et prêt à être nourri.
  • Ayez du lait (maternel ou maternisé), une tétine, une couverture, des couches, etc.
  • N’appliquez ni crème ni lotion sur le front et derrière les oreilles de bébé.
  • Si vous venez au en voiture, faites-vous accompagner par quelqu’un qui gardera bébé éveillé pendant que vous conduisez. Bébé doit arriver au rendez-vous fatigué.
  • Vous aurez besoin d’argent pour le stationnement!
  • Si bébé est malade, reportez le rendez-vous.


10. On a récemment diagnostiqué une perte auditive à mon bébé. Que dois-je faire?

Si votre bébé a reçu un diagnostic de perte unilatérale de l’ouïe ou de trouble auditif léger, modéré, grave ou profond, ou encore de neuropathie ou de désynchronie auditive, le Programme de dépistage néonatal des troubles auditifs travaille avec votre enfant et vous jusqu’à ce que celui-ci atteigne 6 ans.

L’audiologiste du programme qui verra votre bébé le confiera à un otorhinolaryngologiste (un spécialiste des oreilles, du nez et de la gorge) s’il présente une perte d’audition permanente. Ce spécialiste l’évaluera.

Une agente d’aide au recouvrement accompagnera votre famille dans le processus menant du diagnostic au congé. Elle vous aidera à comprendre la perte auditive et son impact sur votre vie et celle de votre enfant. Elle coordonnera les services de votre enfant et contactera les autres spécialistes en votre nom. Elle vous informera de l’aide financière qui s’offre à vous et vous aidera à l’obtenir. Lors de l’entrée de l’enfant à l’école, un plan de transition assurera le transfert de certains des services dont il bénéficie.

Le programme offre aussi un service de soutien au développement du langage et des compétences communicationnelles de bébé. Chaque famille choisira, de manière éclairée, le mode de communication qui convient le mieux à l’enfant et les organismes communautaires qui répondront le mieux aux besoins de la famille, selon la nature de la perte auditive. Le programme appuiera les choix de la famille.

Votre enfant aura besoin d’évaluations auditives régulières et, selon la nature de sa perte auditive, de divers autres services offerts par le programme.



11. Comment interpréter les résultats du test?

A.  Mon bébé a réussi le test :

Une réussite de bébé au test de dépistage signifie qu’il entendait bien au moment du test. S’il n’y a pas de cas de perte auditive dans sa famille ni condition médicale représentant un risque accru de perte auditive, il reçoit alors son congé du programme de dépistage. Les parents sont encouragés à surveiller les étapes de développement de la parole, du langage et de l’audition de l’enfant.

B.  Mon bébé a réussi le test, mais il est à risque de développer une perte auditive :

Si votre bébé a réussi le test, c’est qu’il entendait bien au moment du test. Or, s’il est identifié à risque de développer une perte auditive (à cause d’antécédents familiaux ou d’une condition médicale), il devra passer un test de suivi à 4 mois, puis un autre à 12 mois. Le test à 4 mois est offert uniquement au département d’audiologie du site Chedoke de l’Hôpital pour enfants McMaster, à Hamilton. Le test à 12 mois peut se faire à divers endroits, selon votre lieu de résidence. Il y aura aussi des contrôles à 18 et 24 mois. Dans chaque cas, on vous téléphonera pour prendre rendez-vous.

C.  Mon bébé a échoué au test :

Un échec au test (cas référé) signifie que l’appareil utilisé pour tester votre bébé n’a pas réussi à mesurer une réaction adéquate pour considérer le test réussi. Cela ne signifie pas que l’enfant souffre d’une perte auditive. D’autres facteurs peuvent expliquer ce résultat : petit rhume, congestion, cire ou fluide dans les oreilles, bébé agité, bruit dans la salle d’examen, etc. La plupart des bébés qui échouent au premier test (EOAPD) ou au second test (PEATC) ont une ouïe tout à fait normale, mais il faut procéder à un examen plus approfondi. Bébé sera dirigé vers un audiologiste du programme qui l’examinera à 2 mois d’âge corrigé.


12. Je soupçonne un problème d’audition, de parole ou de langage chez mon enfant de 2 ans ou plus.

J’ai l’une ou l’autre des inquiétudes suivantes concernant le développement de la parole et du langage de mon enfant d’âge préscolaire (0 à 5 ans) :

  • Mon enfant apprend difficilement à parler.
  • Je me questionne sur la manière dont mon enfant communique.
  • Je m’inquiète des compétences sociales ou de jeu de mon enfant.
  • Mon enfant répète souvent des sons ou des mots.
  • Mon enfant a une voix étrange ou différente.
  • Mon enfant éprouve de la difficulté à me comprendre ou me dire quelque chose.

Les problèmes de développement de la communication sont étonnamment fréquents chez les enfants d’âge préscolaire. Un enfant sur dix présente de telles difficultés.

Si la parole ou le langage de votre enfant vous inquiète, veuillez contacter votre programme local de rééducation de la parole et du langage pour les enfants d’âge préscolaire.


 


Contrast & Text Size

    
   
Print Friendly, PDF & Email

Translate this website