Ce que parents et fournisseurs de soins peuvent faire

Parents et fournisseurs de soins constituent la ressource la plus importante de l’enfant. Leur interaction avec celui-ci influence la manière dont il apprend, communique et interagit avec les gens et le monde qui l’entourent. Impliquez-vous dans le développement de l’enfant : consacrez-lui du temps tous les jours, à accomplir des tâches routinières, à l’écouter et à réagir à sa communication, à jouer, à lire et à partager avec lui réconfort, amour et affection.

Vous trouverez ci-dessous des liens qui proposent diverses manières d’interagir avec l’enfant et de favoriser le développement de ses habiletés communicationnelles.

Ce qu’aime bébé

Ce qu’aime bébé
  • Abaissez-vous à son niveau pour qu’il voie votre visage. Cela lui montre que vous vous intéressez à ce qu’il fait ou dit, tout en facilitant son interaction avec vous.
  • Répétez les sons qu’il fait. Les bébés aiment faire des bruits et vous entendre les répéter.
  • Chantez et riez, surtout pendant les repas, le bain et le change. Parlez-lui à tout moment de la journée, à propos de ce que vous faites et voyez (ex. : « Maman met son manteau »; « Ça, c’est un gros camion »).
  • Nommez les objets qu’il regarde et avec lesquels il joue. Les bébés aiment explorer et apprendre de nouvelles choses. Ils aiment savoir le nom des choses.

Ce qu’aime le tout-petit

Ce qu’aime le tout-petit
  • Laissez-le toucher et tenir les livres, pendant que vous pointez les images et les nommez.
  • Utilisez de vrais mots au lieu de mots de bébé (eau pour lolo, biscuit pour kiki).
  • Prenez le temps de l’écouter; il veut que vous entendiez ses sons, idées et mots nouveaux.
  • Donnez-lui des consignes simples (« Va chercher tes bottes rouges »).
  • Pour lui parler, utilisez un vocabulaire riche, avec des contraires (haut/bas, dedans/dehors), des mots d’action (courir, éclabousser) et des mots descriptifs (heureux, gros, petit, propre, sale).
  • Encouragez-le à jouer avec d’autres enfants, au parc, à la bibliothèque ou dans des activités de groupe.

Ce qu’aime l’enfant de 3 ans

Ce qu’aime l’enfant de 3 ans
  • Offrez-lui divers matériaux pour l’encourager à dessiner et à barbouiller (craies, crayons de bois, crayons de cire, feutres, gouache).
  • Utilisez des descripteurs, comme des couleurs et des contraires (chaud/froid, grand/petit, rapide/lent) ou des mots d’action (voler, éclabousser, courir) pour lui parler.
  • Laissez-lui du temps pour faire part de ses idées.
  • Laissez-le choisir (quoi manger, quoi porter, avec quoi jouer).
  • Montrez-lui la bonne prononciation et la bonne grammaire (l’enfant dit : « Il a couré »; vous répondez : « Oui, il a couru »).
  • Lisez-lui des livres prévisibles et répétitifs (faites une pause pour donner une chance à l’enfant de compléter les phrases).
  • Jouez et faites semblant avec lui! Il aime probablement jouer des scènes tirées de ses vidéos préférées, faire semblant d’être au restaurant, jouer au professeur ou au pompier.

Ce qu’aime l’enfant de 4 ans…

Ce qu’aime l’enfant de 4 ans…
  • Donnez-lui souvent l’occasion de jouer avec d’autres enfants (au parc, à la bibliothèque, au centre de la petite enfance). Il aime inviter un ou deux amis à la maison pour jouer.
  • Pointez-lui des mots dans un livre; suivez du doigt en lisant.
  • Parlez de la séquence des événements, de ce qui vient en premier, en deuxième, en dernier (« D’abord, on se lave les mains, ensuite, on collationne, enfin, on met les assiettes dans l’évier »).
  • Encouragez-le à raconter ses propres histoires; demandez-lui de vous raconter sa journée, le film qu’il a regardé ou son livre préféré.
  • Lisez-lui des livres construits sur des rimes et faites-lui remarquer le premier son des mots (« Maman commence par le son mmmm… c’est la lettre M »).

Ce qu’aime l’enfant de 5 ans

Ce qu’aime l’enfant de 5 ans
  • Utilisez des mots nouveaux ou plus compliqués (avant/après, lisse/rugueux, facile/difficile, entre/autour, pareil/différent).
  • Parlez-lui de nombres et quantités (beaucoup/peu, plus/moins, un/plusieurs).
  • Demandez-lui de prédire ce qui se passera ensuite (« D’après toi, que va-t-il se passer lorsque François déballera son cadeau? ») et d’expliquer le raisonnement qui sous-tend les choix (« Pourquoi devons-nous porter un manteau aujourd’hui? »)
  • À tour de rôle, racontez-vous des histoires à partir des images d’un livre. Les enfants aiment nous entendre parler, puis créer leur propre version de l’histoire.
  • Aidez-le à planifier des activités. Discutez de ce qu’il faut faire avant une fête d’anniversaire ou pour se préparer à aller au zoo. Tout en discutant, posez-lui des questions « pourquoi » et « comment ».
  • Demandez-lui de vous aider. Votre enfant aimera cuisiner, mettre la table, trier les vêtements, etc. Donnez-lui des consignes et demandez-lui de vous énumérer les étapes.

Lire avec son enfant

Lire avec son enfant
  • Établissez une heure de lecture régulière et un lieu de lecture (ex. : au lit, avant le coucher). Ce sera un moment de détente, confortable et sans interruption.
  • Présentez le livre d’une manière intéressante. S’il s’agit d’un livre sur les chiens, montrez-le et demandez « De quoi parle ce livre, selon toi? » ou « Que se passera-t-il dans cette histoire? »
  • Ne vous sentez pas obligé de suivre le texte. Il est parfois plus intéressant de raconter l’histoire dans ses propres mots.
  • Mettez de l’expression dans votre lecture. Répétez les phrases que vous ou votre enfant aimez. Donnez des voix aux personnages et faites intervenir l’enfant aux moments importants. Tout cela rend la lecture AMUSANTE!
  • Le livre peut servir à pratiquer de nouveaux mots, des mots familiers, la structure des phrases et les phonèmes.
  • Faites un lien entre l’histoire et d’autres activités : faites dessiner une scène de l’histoire ou faites-la reconstituer avec des jouets.
  • Lisez ses histoires préférées encore et encore. L’enfant pourra remarquer des détails manqués auparavant, tout en renforçant l’apprentissage de la lecture, de la parole et du langage. Et c’est AMUSANT!

Quoi faire pour contrer le bégaiement

Quoi faire pour contrer le bégaiement
  • Énoncez clairement et utilisez un langage simple, quotidiennement.
  • Chaque jour, consacrez du temps à l’enfant, un moment sans interruption ni presse, pour lui permettre de parler de manière détendue, sans l’aspect compétitif de la prise de parole dans une conversation.
  • Écoutez attentivement, pour que l’enfant sache que ce qu’il dit est entendu et apprécié. Écoutez silencieusement et accordez toute votre attention au message de l’enfant.
  • N’interrompez pas l’enfant, pour qu’il n’ait pas l’impression d’entrer en compétition avec vous pour obtenir le droit de parole.
  • Encouragez son estime de soi. Aidez votre enfant à ressentir de la réussite chaque jour.
  • Commentez plus, questionnez moins. Les questions poussent l’enfant à parler plus.

La voix : utiliser le bon volume

La voix : utiliser le bon volume
  • Énoncez clairement et adoptez de bonnes habitudes lorsque vous parlez.
  • Découragez l’utilisation d’une voix forte et forcée, ainsi que la production de bruits non verbaux (voiture, avion, etc.).
  • Proposez des substituts à l’utilisation de la voix. Par exemple, saluer de la main et siffler pour attirer l’attention d’un ami, au lieu de crier.
  • Éliminez les bruits de fond dans l’environnement de l’enfant, pour que celui-ci ne ressente pas le besoin de parler plus fort que la télé ou la radio.
  • Récompensez à coups de louanges l’utilisation de bonnes habitudes vocales.
  • Discutez de vos inquiétudes avec votre médecin. Celui-ci évaluera la pertinence de recommander l’enfant à un oto-rhino-laryngologiste.


Contrast & Text Size

    
   
Print Friendly, PDF & Email

Translate this website